LES AMIS ET LE VIN

Ce groupe a pour but de faire connaître et partager entre amis les bonnes découvertes de vins .
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Chateau Bon Baron. Texte de Jeannette - Le courant...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saintestef
Admin
avatar

Localisation : yvoir
Messages : 516
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 58

MessageSujet: Chateau Bon Baron. Texte de Jeannette - Le courant...   Mar 13 Déc - 8:36

Ce matin tu devrais faire une photo. Avant le lever du soleil.
Mais une photo est une image figée, qui ne te permet pas de vraiment voir ce que je veux dire. Je t’explique…

Aujourd’hui 10 décembre 2011, à 9 heures.
C’est une belle journée, il n’y a pas de vent et le soleil n’est pas encore très haut. A cette heure il n’a pas encore franchi les cimes.
Il a légèrement gelé cette nuit. Absolument pas de vent. Même le bouleau tout près d’ici, qui balance un peu dès le moindre souffle, est immobile.
Le paysage est superbe. Le givre sur le sentier vert entre les pieds de vigne, le gel sur le toit de la maison en contrebas. Les arbres sur l’autre rive du fleuve sont nus et le soleil dévoile les rondeurs des pentes abruptes de la colline.
Une brume est suspendue au-dessus de la Meuse.
Mais, attends un peu… ce brouillard est-il vraiment immobile ?
Non, le brouillard suit lentement mais sûrement le cours du fleuve.
Tu te demandes comment ce brouillard peut se mouvoir, alors qu’il n’y a pas le moindre souffle de vent ? En raison du courant de l’eau de la Meuse, la couche d’air au-dessus de l’eau est en permanence attirée.
Plus le courant est fort, plus la couche d’air est attirée.
Ce phénomène est d’une importance capitale pour les vignobles.
C’est aussi la raison pour laquelle la plupart des vignobles se trouvent à proximité des cours d’eau : Bordeaux, Gironde, Bourgogne, Côtes du Rhône, la Loire, la Moselle, le Rhin, le Sion en Suisse, etc.

Je dis souvent que la présence d’un cours d’eau est essentielle pour un vignoble. Les gens ont peine à le croire. Si tu n’as pas vu ce phénomène de tes propres yeux, et si tu n’as pas senti ce courant d’air, c’est effectivement difficile à croire.

1. Même lorsqu’il n’y a pas de vent, il y a toujours un mouvement d’air qui fait que le raisin sèche plus rapidement et est plus résistant aux maladies.
Je suis de plus en plus consciente de l’importance de la Meuse pour nos vignobles. Je n’ai pas encore tout découvert, mais je sais déjà par expérience ce qui suit.
2. Par les échanges de températures de l’eau et de l’air, il ne se produit jamais un choc de température. L’augmentation et la baisse des températures sont beaucoup plus progressives.
3. Comme le vignoble se trouve sur les coteaux, l’eau ne stagne jamais (eau vive).
4. En été, en raison de la différence de température entre l’eau et l’air, il y a toujours de l’évaporation d’eau dont les vignes peuvent profiter, même par temps de grande sécheresse.
5. En hiver, par temps de gel. L’eau étant moins froide que l’air ambiant, la température près du cours d’eau ne descend jamais aussi bas qu’à quelques kilomètres de là. Les différents cépages n’ont pas la même sensibilité à la température. La plupart des variétés supportent au maximum une température de -20 à -22°. Ces deux derniers hivers, nous avons placé des thermomètres partout, afin de pouvoir étudier les écarts de température. Au cours de ces deux derniers hivers, il est arrivé que dans nos vignobles de Falmagne, Divo Nanto et Valburnot la température était de -6°. Dans notre vignoble St-Héribert à Wépion, la température était de -12°, alors que 7 à 25 km plus loin (pas dans notre vignoble, mais dans ceux de collègues) elle affichait -18°. Ces températures ont été mesurées au cours de la même nuit.
6. Au début du printemps. En cas de gel tardif, le froid descend vers le cours d’eau et y est absorbé. (Ces deux dernières années, il y a eu beaucoup de dégâts dans les vignobles belges à cause du gel tardif. Dans la nuit du 4 au 5 mai 2011, plus de 40.000 hectares ont été endommagés en Europe à cause de ce gel tardif. En Belgique et en Wallonie également. Mais Château Bon Baron n’en a pas souffert.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesamisetlevin.forumgratuit.be
 
Chateau Bon Baron. Texte de Jeannette - Le courant...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'homme de ma vie...
» LE CHATEAU DE LA HULPE (Brabant wallon)
» Photos de Cyrille BARON
» texte word en JPG
» Ann Radcliffe : "Les Mystères d'Udolphe" et autres oeuvres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES AMIS ET LE VIN :: Votre 1ère catégorie :: Les vins du monde :: BELGIQUE-
Sauter vers: